RSS
 
عمليات قرصنة واسعة تستهدف أكثر من 1000 موقع هولندي، ردا على الفيلم المسيء    jQuery UI:    فكرة متميزة: موقع لصناعة روابط الواب المؤقتة    توقعات بانهيار وشيك لشبكة الانترنت، تحت ضغط الاستعمال المكثف    "بيل جيتس" يعلن الاعتزال ويودع إمبراطورية "مايكروسوفت"    حملة على الإنترنت لمناصرة نظام "إكس بي" على "فيستا"‏    "" SAFARI    صنع روابط الواب المختصرة والمحمية    YouTube يرفض حذف تسجيلات "القاعدة" ويضع جوجل بالمواجهة    ‏"هاكرز" سعوديون يستولون على مواقع التلفزيون ويطالبون بوظائف   
 
            
 
 
  
 
 
 
  ""
  :
 

Non, la Tunisie mrite mieux (2)



    : Faouzi MESSEOUD


         




Sans prtendre avoir des solutions absolues pour venir au bout des problmes du secteur de technologie de l’information en Tunisie, ni proposer une tude base sur une mthodologie scientifique, nous voulons simplement citer quelques lments de solution. Ces points pourraient tre approfondis afin d’aboutir des mcanismes fonctionnelles sur des problmes rels.

Crdibiliser le secteur public :
Du moment qu’une partie des efforts pour promouvoir le secteur de technologie de l’information en Tunisie est assure par des ressources humaines, ces dernires pourraient constituer donc un facteur de la solution, comme elles ont t un facteur du problme :
- Avoir des formules pour s’assurer qu’un responsable soit en mesure de comprendre le contenu volutif de son champ d’action, sinon ses dcisions seront prises arbitrairement. Il faut imaginer ici des dcisions d’achat de produits logiciels incohrents, de validation incorrecte de sites web ou logiciels installs, les dcisions de signer des conventions avec des parties extrieures.
- Pour ce point, il faut penser des formules autre que les actions de formation organises en faveur de personnels du secteur public, car ces actions de dure de quelques jours ne suffisent pas, au contraire elles peuvent tre une source supplmentaire du problme si elles ne sont pas appliques et pratiques. Il faut penser peut tre ceux qui se permettent s’riger en tant que rfrence dans un sujet ds lors qu’ils ont en acquis une ide rudimentaire.
- D’o la ncessit d’avoir des mcanismes de tests priodiques pour les comptences des responsables dcideurs. En effet un ingnieur par exemple a t embauch par ce qu’il est un ingnieur et non un gestionnaire et signataire de papiers, il faut donc que sa capitale qui est sa technicit soit prserve, sinon en quoi il est un ingnieur (il faut savoir qu’ici je parle des cas rels, tant moi mme un formateur qu’assure des actions de formation ces personnels du secteur public).
- Il faut mettre en place des mcanismes de re-classification de personnels en fonction de ces tests priodiques. Ainsi on peut s’attendre qu’un responsable soit dgrad d’un niveau X vers X-1 (dgradation au sens administratif et non du titre scientifique), s’il s’avre que ce responsable n’est plus conforme aux critres de son titre scientifique par exemple. Ceci est de nature instaurer des rgles de comptitivit.
- Pour valuer le personnel, il faut utiliser des critres de comptence et de rendement et non d’anciennet comme c’est le cas actuellement.
- Il faut bannir les facteurs qui favorisent la corruption dans le secteur public et en frappant fort les corrompus.
- Mettre en place des commissions indpendantes (dont les personnels ne doivent pas faire partie de l’administration en question), charges de tout contrler, surtout les dcisions prises et dont les responsables doivent tre appels justifier les moindres dtails.


Ractiver les instances du secteur public :
La Tunisie est dote vrai dire d’un nombre impressionnant d’instances et tablissements chargs de promouvoir le secteur de l’informatique en Tunisie, cependant a se voit que les choses avancent d’une faon plutt nonchalante.
- Revoir la culture et la politique de bruit adoptes par ces instances et matrialises par les excs des sminaires et allocutions faites tort et travers, faisant semblant qu’elles ralisent quelques choses.
- Il faut valuer ces instances par le nombre de produits gnrs / dvelopps et non par le nombre de runions / sminaires faites, sinon qu’elle serait la diffrence entre un technople disposant de ressources importantes et un cabinet priv de formation de 3 personnes, si on connat que ce dernier pourrait organiser des sminaires pratiquement de mme nature que celui organiss par ce technople.

Attirer les comptences en Tunisie :
Les jeunes comptences en Tunisie peuvent tre encourages adopter les voies et les outils de l’open source par plusieurs faons :
- Instaurer des formules pour que les universits prives et publiques encouragent leurs tudiants dvelopper les projets de fin d’tudes avec des outils informatiques Open source.
- Organiser des concours tourns vers le dveloppement Open source, en augmenter le nombre, et les rpartir sur l’anne, par exemple :
o Concours de meilleure application dveloppe par PHP
o Concours de meilleure application dveloppe par Java
o Concours de meilleur projet de fin d’tudes dvelopp par PHP ou JAVA.
o Concours de meilleurs articles scientifiques traitant des questions de l’informatique.
- Faire des prix qui seront dcerns pour les meilleures publications informatiques, et pourquoi pas se charger des frais de publication.
- Pour crdibiliser ces concours, il faut que les gens du secteur public tels qu’ils sont actuellement soient loigns de leur organisation, car tant que les choses sont telles que maintenant, ces ides ne russiront jamais, ces concours seront vite transforms en sources supplmentaires de corruption et d’enrichissement.
- Instaurer des relations de partenariat avec des diteurs Open Source, tels que SUN (JAVA), IBM (Eclipse), MySQL AB(MySQL), ZEND(PHP) pour qu’ils organisent des sminaires en Tunisie (mais ici a sera de vrais sminaires !), ou qu’ils dveloppent des produits en Tunisie, comme a t fait avec Microsoft.
- Conjuguer les efforts de diffrentes parties publiques et les comptences en Tunisie, pour qu’elles produisent des applications rfrences, qui une fois ralises, laisseront l’image de la Tunisie estampe pour toujours.
- Parmi ces produits on peut citer :
o Dveloppement d’un CMS (Content Management System), tels que Joomla, EZPublish, PHPNuke..
o Dveloppement d’un outil de statistique, tels que Xiti, Estat, ou mme Ratteb (outil Egyptien).
o Dveloppement d’une distibution LINUX.
o Dveloppement d’un langage de programmation.
o Dveloppement d’un moteur de recherche sur le web.

Voir galement: Non, la Tunisie mrite mieux (1)






 
     10-03-2007        http://www.myportail.com/Faouzi_MESSEOUD.htm

   ߡ

 
ߡ

     
*    الإسم
     البريد الإلكتروني
 
*

  

*    حقول واجبة الإدخال
 
*
 
 
 
 articles d'actualits en tunisie et au monde
,
 

  29-03-2007 / 10:48:48   zina


C'est bien dit, bien analys, Monsieur, je suis tout fait d'accord avec vous. Les adeptes du marketing ne doivent pas trouver leur chemin vers nous. L'Open Source c'est l'avenir. D'ailleurs, les pays dont l'infrastructure informatique est assez dveloppe se sont dj mis sur cette voie. Il y a quelques initiatives de coopration avec ces socits Open Source dans les socits tunisiennes, mais ce n'est pas suffisant mon got. Il faut que l'tat soit conscient de l'arnaque de Microsoft et qu'il soit sensibilis l'importance des produits open source. En organisant des sminaires et autres avec ces socits, notre industrie informatique pourra aller de l'avant.